Comment j’ai obtenu mon PVT

Bon, oui, ma mésaventure avec Condor n’a fait que confirmer ma poisse des transports. Mais il faut quand même que j’admette avoir de la chance dans d’autres domaines. Je parle pas de gagner au loto (je n’ai pas la chance de mamie Raymonde – car oui, mamie, en plus de faire du super pâté, elle gagne toujours les meilleurs lots au loto du foot du type « coiffure chez Sylvie + pied de cochon sur son lit de chiffonnade ») …mais je parle bien d’avoir eu de la chance dans le tirage au sort pour le PVT !

Car oui, depuis une paire d’années, n’est pas demandeur de PVT Canadien qui veut : le Canada n’accepte que les chanceux. Avant, c’était le premier arrivé premier servi. Maintenant, c’est un tirage au sort !

Il faut donc en premier lieu s’inscrire dans un « bassin de candidats » et attendre d’être tiré au sort afin que l’on t’envoie une « invitation » à faire ta demande de permis. Là encore, ce n’est pas parce que tu as reçu l’invitation que tu obtiendras forcément ton PVT mais quand bien même, le chemin est fait à 90% puisque tu as reçu l’autorisation de faire une demande !

Seulement, être tiré au sort, ce n’est pas si simple !

Toute personne peut s’ajouter à n’importe quel moment dans le bassin, même si elle n’était pas inscrite lors de la précédente « ronde d’invitations » (= tirage), et être tirée au sort avant ceux qui étaient là dès le premier tour… Pour faire court, à chaque tirage, les compteurs sont remis à zéro. Mais surtout, plus les tirages passent… plus il y a de monde dans les bassins ! La probabilité d’être tiré au sort devient donc plus faible au fil du temps, car les gens s’inscrivent au fur et à mesure qu’ils apprennent que les inscriptions sont ouvertes.

Le conseil du chef : se tenir très bien informé en visitant régulièrement le site PVTiste.net pour être prêt à s’inscrire dès l’ouverture du bassin (en général au mois d’octobre), avant que tous les jeunes en quête d’aventure se ruent sur le bassin comme des veaux affamés sur les tétines bien fermes de leurs mères (oui j’avais envie d’utiliser cette image).

Maintenant, il va falloir être bien concentré parce que je vais me mettre à parler chiffres et à faire des calculs (je sens que ça va être aussi drôle que quand ma mère essaie de parler anglais avec le chat) :

  • Je me suis inscrite au mois d’octobre 2016 afin d’être présente dans le bassin dès le premier tirage qui a eu lieu fin novembre 2016 et de mettre toutes les chances de mon côté. Au 25 novembre, lors de la première ronde d’invitations, il n’y avait (que) 11 800 inscrits. A ce moment-là, 6 550 PVT étaient disponibles, ce qui ramenait la probabilité d’être pris à 1 chance sur 2 (Sam, tu confirmes ?) – c’était plutôt raisonnable.
  • Mais au fur et à mesure que le temps passait, le bassin se remplissait de plus en plus et le nombre de PVT à délivrer ne changeait pas. Par chance, j’ai été tirée au sort au mois de décembre, avant que le bassin devienne aussi rempli que les piscines de Chine.
  • Puis, 1 150 PVT supplémentaires ont été ajoutés en avril 2017 et 950 en juillet 2017… et enfin au mois d’août, 2 400 places se sont additionnées aux précédentes ! Au final, pour cette session 2017, il y avait donc 11 050 PVT disponibles, soit presque assez pour inviter tous les inscrits du mois de novembre 2016, sauf qu’entre-temps… beaucoup, beaucoup de monde s’est inscrit, portant le nombre total de personnes passées par le bassin à 30 565 !
  • Aujourd’hui, un total de 17 807 invitations ont été envoyées pour combler la demande de 11 050 PVT. Cela signifie que 6 757 personnes ont été recalées, ont laissé expirer leur invitation ou ont finalement changé d’avis. Restent dans le bassin 12 758 candidats qui devront retenter leur chance en 2018, la session 2017 se clôturant aujourd’hui.

Je vous ai perdu ?

Du coup, si vous avez tout bien suivi, vous avez dû vous dire que comme mon Jacky a lui aussi obtenu son PVT… on était un couple ultra chanceux. Ouep, ça on s’en est bien rendu compte ! C’est le genre de chance qui nous fait penser que les événements se produisent pour une raison, que l’Univers nous envoie un message, que les forces supérieures essayent de nous dire quelque chose (ok je m’emballe).

Mais en vrai, on s’est juste dit que c’était notre chance à tous les deux, ensemble, de vivre une belle aventure… (je suis crédible en poète ou pas ? Allé ce midi ce sera flageolets saucisse devant un sketch de Bigard pour arrêter ces conneries !)­­

 

Publié par

Salut, moi c'est Coralie ! Sudiste locavore, bricoleuse vadrouilleuse, je suis en ce moment en PVT au Canada et je vous raconte mes aventures en râlant :)

4 commentaires sur « Comment j’ai obtenu mon PVT »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s