J’ai acheté une voiture au Québec avec mon permis de conduire français !

Et voilà, j’ai pas écrit sur le blog depuis deux mois mais BIM quand je reviens je vous annonce un truc de très lourd, aussi lourd qu’un Dodge Grand Caravan car c’est ce qu’on a acheté (à deux, mon Jacky et moi, car en vrai il a quand même payé la moitié de la bête), (même si je suis officiellement la propriétaire du véhicule et que je peux donc me barrer avec en tout temps sans préavis aucun), (ce que je ne compte pas faire hein), (mais on sait jamais ;).

On est arrivés à Montréal il y a 3 jours et on avait pour objectif d’acheter une voiture en moins d’une semaine, avant que mes 3 colis français (Sam, Elo & Antho) arrivent par avion le 4 juin !

Grâce à la « vaste blogosphère », j’ai fait la connaissance de Delphine alias Jasette du Québec, installée à Montréal depuis bientôt un an et qui a acheté une voiture à son arrivée; elle m’a donné le numéro d’un courtier auto qu’on a contacté une dizaine de jours avant d’arriver à Montréal en lui expliquant qu’on recherchait une voiture de type van, de préférence un Dodge Caravan, avec comme critères : les sièges arrière doivent pouvoir se rentrer dans le plancher (on appelle ça le « stow n go », vous y repenserez peut-être un jour au moment d’une partie de Scrabble), un maximum de 200 000 km au compteur et dans un budget de 4 000$. Au bout de 3 jours, il nous répond qu’il a trouvé le véhicule et nous propose une Kia Sedona de 2007, 200 000km, sièges stow n go, 3 800$ HT. La voiture est en très très bon état, mais sur le coup, je m’interroge de tout mon naturel « mais Kia c’est pas une marque de merde ? » et met un peu le doute à mon Jacky. Dans ma tête, et je sais pas pourquoi, Kia, même s’ils garantissent leurs voitures 150 ans après votre mort, ça me sonne pas fiable. Evidemment on fait nos petites recherches et on s’aperçoit que la Kia Sedona est pas super appréciée par les consommateurs, et que celle proposée a fait l’objet de 3 rappels, que tous les sièges ne sont pas stow n go mais s’enlèvent (que va-t-on faire des sièges une fois enlevés ???), puis quand le courtier nous donne l’adresse du garage ou aller voir la voiture, on fait un tour sur leur site internet et on s’aperçoit que la voiture a 226 000 km au compteur et pas 200 000… ça fait quand même une grosse différence !

Du coup, comment nous sommes-nous retrouvés à acheter un Dodge Caravan ? Tout simplement, sur la route pour aller voir la Kia Sedona, à 500m du garage ou on devait se rendre, se trouvait un autre garage dans lequel on a aperçu notre future voiture… on s’est arrêtés, on l’a essayée, et on est revenus le lendemain pour l’acheter !

Nous voilà donc détenteurs d’un Dodge Caravan de 2008, LE modèle de minivan le plus courant du Canada et celui qu’on voulait de préférence, 201 000 km au compteur, négociée à 3 600$, dans lequel les 5 sièges arrière sont stow n go pour laisser place à un coffre méga super vaste (2,20m!!) dans lequel un lit pourrait passer. Car oui, notre objectif pour cet été c’est de camper le plus possible et de dormir dans la voiture les soirs ou on ne pourra / voudra pas planter la tante. Je vous parlerai de l’aménagement de la voiture dans un autre article, pour l’instant je suis trop concentrée dans la conception de mon plan pas du tout à l’échelle 🙂

ACHETER VOITURE QUEBEC PERMIS FRANCAIS

Comme on vivait en Ontario, vous allez vous demander pourquoi on est partis au Québec pour acheter notre voiture ? Tout simplement car les assurances québécoises sont 2 à 4 fois moins chères qu’en Ontario et qu’on est quand même plus à l’aise quand toute la paperasse est en français !

C’est donc avec grande surprise / facilité / plaisir que j’ai pu devenir propriétaire d’un véhicule québécois avec un permis français. Je vous explique les 3 étapes à suivre pour acheter une voiture au Québec :

1. Trouver le véhicule et faire son « carproof »

La première étape c’est évidemment de trouver quel véhicule acheter et à qui : particulier, concessionnaire, courtier auto, mec un peu chelou qui te le fait pour 200$ et un chewing-gum… c’est à toi de choisir, mais dans tous les cas il te faut demander le « carproof ».
Le carproof, c’est quoi ? Le carproof, c’est un document qui détaille tout l’historique de la voiture (un peu comme un carnet de santé). Pour le demander, rien de plus simple, il faut aller sur le site carproof.com, entrer le numéro d’identification du véhicule (NIV)* et payer environ 60$ (non ce n’est pas gratuit donc tu ne peux pas carproofer toutes les voitures que tu vois, sauf si tu n’aimes pas l’argent ou que tu en as trop).
Tu recevras un PDF récapitulant toute la vie de ta future voiture : le nombre de propriétaires avant toi, date et kilométrage au moment des différentes reventes, les accidents reportés à la police, les réparations et les estimations des dommages par l’assurance, s’il est volé, hypothéqué ou acheté à crédit… tu sauras tout !

CARPROOF ACHETER VOITURE QUEBEC

Nous par exemple, quand on a fait le carproof de la voiture que l’on voulait acheter, on a appris qu’elle était en « réserve de propriété (vente à tempérament) » jusqu’en mai 2020… ça sonne un peu inquiétant quand on n’y connait rien !
Après avoir fait des recherches, voici ce qu’on a trouvé : « Selon le Code civil du Québec, la vente à tempérament est une vente à terme par laquelle le vendeur se réserve la propriété du bien jusqu’au paiement total du prix de vente. Lorsque l’acheteur fait défaut de payer, le vendeur peut exiger paiement des montants échus en date du défaut (et de la totalité du solde en cas de déchéance du terme), ou reprendre le bien vendu. » (d’où l’utilité de faire la paperasse en français !)

Pour en avoir le cœur net, on a également demandé le Registre des Droits Personnels et Réels Mobiliers (RDPRM), c’est un registre accessible en ligne pour vérifier si un bien a été donné en garantie ou s’il est affecté d’une dette ou d’un autre droit (hypothèque, réserve de propriété, droits résultant d’un bail commercial, etc.)… et on a bien retrouvé que la voiture était en réserve de propriété auprès d’une banque !

En « réserve de propriété », ça veut dire que cette voiture a été achetée à crédit par le précédent proprio et que la banque peut la saisir si jamais il n’a pas soldé sa dette. En d’autres mots, si on achète la voiture on peut se retrouver à payer la dette d’un autre si le véhicule nous est repris.

Comme on passait par un concessionnaire, on l’a averti directement et c’est lui qui s’est occupé de contacter les différents partis et d’obtenir une lettre de la banque stipulant qu’elle renonçait à toute sûreté qu’elle pourrait détenir sur le véhicule. Le propriétaire précédent a réglé sa dette, la banque refuse toute saisie… c’est bon, on peut acheter la voiture sans mauvaise surprise !

*le NIV est généralement gravé sur le pare-brise du véhicule, sous un essuie-glace.

RDPRM ACHETER VOITURE QUEBEC

 

2. Assurer le véhicule

Une fois que tu sais quel véhicule tu vas acheter, il faut l’assurer ! Et peut-on assurer un véhicule en détenant un permis de conduire français ? La réponse est oui !

A l’assurance, ils vont te demander un numéro de téléphone (mon numéro français a été refusé dans la première banque qu’on a testée, et accepté dans la seconde), une adresse au Québec (aucun justificatif de domicile ne m’a été demandé) et un numéro de permis de conduire (permis international ou permis français), ainsi que toutes les informations concernant le véhicule (modèle et année, kilométrage, NIV).
Ensuite, à toi de choisir les options de ton assurance (responsabilité civile, collision, perte…) et hop, c’est fait !

Chez Desjardins, vous pouvez même obtenir une estimation en ligne.

ASSURANCE VOITURE QUEBEC

3. Immatriculer le véhicule à la Société de l’Assurance Automobile du Québec (SAAQ)

Parfois, l’immatriculation est faite par le concessionnaire à la livraison du véhicule (dans ce cas, tu n’as pas à faire l’étape 3 !), mais dans d’autres cas, il te remettra un certificat d’immatriculation temporaire valide 10 jours, le temps d’aller à un point de service SAAQ pour immatriculer le véhicule toi-même.
Normalement, le concessionnaire te donnera au moment de l’achat tous les papiers nécessaires à fournir à la SAAQ et tu n’auras plus qu’à apporter ton permis de conduire. Voici la liste des documents nécessaires :
permis de conduire ou un autre document officiel avec photo
– pour une voiture neuve : les formulaires « Attestation de transaction avec un commerçant » et « Description du véhicule neuf » remis par le commerçant
– pour une voiture d’occasion : le formulaire « Attestation de transaction avec un commerçant » et le certificat d’immatriculation signé par l’ancien propriétaire et le commerçant.

Voici le lien vers le site de la SAAQ et les infos concernant l’immatriculation : saaq.gouv.qc.ca

Une fois le dossier rempli et les frais d’immatriculation payés, tu repars avec ta plaque et le tour est joué !

IMAGE-SAAQ-IMMATRICULATION VOITURE QUEBEC

Et voilà, nous voilà prêts à rouler dans notre bolide ! D’ailleurs, on lui cherche un petit nom… pour l’instant on l’appelle « le Gros », mais on reste ouverts aux propositions 😉

Publié par

Salut, moi c'est Coralie ! Sudiste locavore, bricoleuse vadrouilleuse, je suis en ce moment en PVT au Canada et je vous raconte mes aventures (et je râle un peu parfois) :)

5 commentaires sur « J’ai acheté une voiture au Québec avec mon permis de conduire français ! »

  1. Merci Coralie!! Je cherchais justement ces infos car je veux acheter… Un Grand Caravan!!
    Est-ce que tu pourrais m’informer du prix de ton assurance? Je suis en train de budgéter mon affaire!
    Merci à toi. et bon vent!

    J'aime

    1. Hello Morgane ! Je paye 115$ par mois chez Desjardins. C’est l’offre la plus chère avec l’option « perte du véhicule » (si je dois effectuer des réparations qui coûtent plus que le prix d’achat de la voiture ils me remboursent à hauteur du prix d’achat)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s